Fertiliser au rythme de la nature

Le printemps est enfin arrivé, les oisillons gazouillent et c’est alors que tous les amateurs de jardinage commencent à bêcher et n’ont plus qu’une obsession…

FERTILISER !!!

Mais que faut-il faire lorsque l’hiver fait son retour et que l’activité biologique dans le sol est bien trop faible en raison des températures extérieures et à l’intérieur du sol ?
Que faire lorsqu’il se remet à neiger au mois de mai ?

Nous vous révélons le secret :

Il faut ATTENDRE !!!

Comme nous l’avons déjà expliqué dans la rubrique « fertiliser au bon moment », vous devez veiller à une chose en particulier :

Le printemps ne commence véritablement que lorsque le sol est entièrement dégelé et activé. Des températures chaudes constantes et une croissance visible de l’herbe sont les signes que le gazon est prêt à être fertilisé. Un sol bien alimenté a désormais la force de bien approvisionner le gazon dans les premiers mois de l’année. Une fertilisation planifiée au printemps ne doit donc pas être nécessaire avant avril/mai.

Les photos ci-après montrent un jardin à une altitude de 256 m par rapport au niveau de la mer le 15 mars.

Rien ne presse, une fertilisation à ce moment de l’année est tout simplement trop précoce !

Écrivez votre commentaire