Fertiliser au bon moment

Dans le sens biologique, un gazon vert est une monoculture. Une coupe fréquente nécessite une croissance constante, entraînant de très fortes exigences pour le sol et l’herbe. Un apport régulier d’engrais est donc essentiel pour un gazon sain.

Fertiliser, pour une régénération naturelle du gazon
Il est recommandé de favoriser le sol avec un apport d’engrais régulier. Utilisez pour cela de préférence un engrais biologique à l’efficacité durable.  Pour un approvisionnement régulier du gazon, il est recommandé d’effectuer un apport d’engrais au printemps, puis un autre à l’automne.

Fertiliser au rythme de la nature        
Fertilisez votre gazon de la manière que la nature le ferait elle aussi en commençant avec un apport très tard à l’automne.
Dès que la phase de repos du gazon est visible et que les températures sont durablement en dessous de 10 degrés Celsius, il est alors temps !

Le sol sous les herbes a alors besoin d’être renforcé pour bien passer l’hiver.
 Les substances nutritives apportées peuvent se fixer de manière optimale et favorisent l’activité du sol pendant l’hiver.

Le printemps ne commence véritablement que lorsque le sol est entièrement dégelé et activé. Des températures chaudes constantes et une croissance visible de l’herbe sont les signes que le gazon est prêt à être fertilisé.
 Un sol bien alimenté a désormais la force de bien approvisionner le gazon dans les premiers mois de l’année.
 Une fertilisation planifiée au printemps ne doit donc pas être nécessaire avant avril/mai.

Si vous êtes un jardinier amateur et que vous avez bien irrigué et bien nourri votre gazon et que vous avez attendu qu’il soit suffisamment haut avant de le tondre, il n’est pas nécessaire de scarifier votre gazon.

Écrivez votre commentaire